jeudi 12 janvier 2017

ECOLE "LIBRE" ?

Chers francophones intéressés à la tri-articulation de l’organisme social.
Tous d’abord laissez-moi vous apporter mes bons vœux de nouvelle année.
Une année qui revêt un caractère particulier pour l’entreprise qu’est notre institut, tant à Berlin, qu’à Strasbourg et aussi à Trieste et en d’autres endroits en Europe et dans le monde. Mais ne nous y trompons pas, tout cela est bien fragile.
Un caractère particulier parce que 2017 est le début des évènements organisés en une sorte de commémoration de l’impulsion de tri-articulation. Je vous annoncerais plus tard ce que sera la contribution de l’atelier francophone et du site www.triarticulation.fr à cela.
Pour l’instant j’ai le plaisir de vous présenter la traduction du premier "vrai" livre de l’un d’entre nous. Il a fait l’objet d’une première impression de 300 exemplaires, puis d’un stock de 1000 exemplaires financé par la générosité d’une école Waldorf outre Rhin.
Pour la traduction française, la voici tout d’abord sous forme de pages internet, comme les autres collections de l’institut. Une publication sous forme de E-book suivra et vous pouvez déjà vous signaler pour un exemplaire papier. Cela m’aidera à évaluer le mode d’impression.

L’auteur en est Johannes, ancien élève Waldorf d’une famille de professeurs Waldorf, associé et cogérant de la Gmbh de l'institut, en charge jusqu’à présent de la comptabilité et que je remplace bénévolement à ce seul poste parce que nous avons eux cette année passé la joie d’enfin voir s’ouvrir l’École libre interculturelle Waldorf où il assume le poste de "directeur" de l'entreprise.


Après avoir lu son livre, on pourra aussi demander à l’auteur sur le mode : « Ha, ah ! Et 'ton' école ? Elle est 'libre' ? » comme je l’ai fait à l’issue de la semaine de rentrée, posés que nous étions un instant sur le muret de pierre face à l’entrée. Et l’auteur en parlera volontiers - s’il a le temps ! - comme ensuite en chemin dans « Neu Köln » où se côtoient 118 nationalités.

En attendant, son livre est un propos vivant, beaucoup plus large, non sans étendre de profondes racines aussi dans les boites de conserves contenant aujourd’hui l’œuvre de Rudolf Steiner.

Un conseil : pour avoir fait de même ces cinq dernières années concernant sa tri-articulation, ne croyez pas que ce livre ne parle que d’école, de vie de l’esprit au sens rabougri. Il parle en réalité de toute entreprise humaine aussitôt qu’elle veut porter un amour de la chose pour la satisfaction des besoins des autres. Les rapports économiques ne devraient concerner, et commencer, que par ce qui, comme produit, devient marchandise en sortant de l’entreprise commune, de la communauté de travail. Et cela, chez Rudolf Steiner, s’appelle « Assoziation ».
Un livre sur l’école Waldorf, certes, mais un livre au cœur de la tri-articulation aujourd’hui !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire