dimanche 14 juillet 2013

La vie juridique démocratique, une collection enfin complète

A l'exception de 

 Staat als Grundlage der Struktur der sozialen Verhältnisse (en attente de version française) et en attente de nouvelles évolutions cette 5ème collection est désormais complète.
Nous n'avons malheureusement pas notés les derniers manques comblés.

A la rubrique: impôt et contrainte comme moyens de l’État a été ajouté un lien à 

Introduction spécifique à cette rubtique par Ulrich Piel

Aux citations "Non encore ordonnées sous un thème précis" ont été ajouté:

 La loi sociale principale - Travail et revenu sont des choses tout à fait séparées.
puis
Séparation de travail et revenu non un paradis mais une aspiration d'époque.
 Si l'argent à toujours à faire avec prestation, il n'y a plus de travail forcé.
 Mesure du travail fixée démocratiquement s'exerce sur les prix.
 Motivation au travail de la vie de l'esprit et de la vie juridique plutôt que de la vie économique.
 Le travail se laisse décider par des décisions à la majorité.
 Véritable droit du travail par temps de travail fixé démocratiquement.
 Salaire est une non vérité sociale.
 Le problème est un droit du travail manquant et le mésusage des facultés spirituelles.
 Le travail n'a pas le droit d'être une marchandise, car il n'a pas le droit d'être utilisé sans reste.
 Capitalistes regardent seulement au temps de travail, démocratie aussi sur paix du travail.
 Démocratie fixe temps de travail et valeur du travail.
 Le temps de travail d'une branche n'a pas le droit de reposer sur l'arbitraire d'un seul.
Seules idée et amour peuvent remplacer salaire comme motivation.
La triarticulation écarte de revenu sans travail.
Capital n'appartient à personne.
Temps de travail et travail spirituel.
La Grèce échoue à la sous estimation du travail.
État abstrait fait toujours plus de lois.

Bonnes lectures !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire